Extrait d'un article paru dans le New York Times :

"Les Américains sont de moins en moins mobiles. En 1950, chaque année, 20% des Américains déménageaient. Aujourd’hui, on est à 12% environ. Dans les années 50 et 60, les gens vivaient dans la même maison pendant cinq ans en moyenne ; à présent, les gens vivent dans la même maison pendant 8,6 ans en moyenne. En termes de mobilité géographique, nous sommes désormais à des plus bas historiques, au même niveau que les habitants du Danemark ou de la Finlande".

La perte de confiance en soi est le principal facteur que l'auteur de l'article évoque pour expliquer cette baisse de la mobilité. Il faut de la confiance pour déménager : avoir confiance en l'avenir et en ses capacités d'adaptation si l'on change de vie. Si les Américains qui ont fait des études supérieures ont cette confiance et sont encore nombreux à déménager, les personnes moins éduquées ne sont pas dans la même dynamique.

Source : David Brooks dans le New York Times