Marcopolis, comprendre la mobilité

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - palmarès des villes

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi 19 août 2011

Habiter dans une vile notée AAA, c'est possible

En France, une trentaine de villes, de départements et de régions se soumettent au jugement d'une ou de plusieurs agences de notation. Le site Eco89 a ainsi établi le palmarès des villes les mieux côtées, à partir des données disponibles sur les sites de Standard & Poor's, Moody's et Fitch.

Les collectivités au top : Paris et la région Rhône-Alpes

La ville la moins performante aux yeux des experts financiers : Aubagne

Voir l'ensemble des notations.

samedi 7 mai 2011

Choix de sa ville de destination : les vraies attentes de ceux qui cherchent à déménager.

Le coût de la vie, l'environnement naturel et la facilité de logement composent le trio de tête des critères les plus attractifs dans le choix d'une ville. Viennent ensuite la facilité de déplacement et le dynamisme économique selon les 3 000 internautes ayant fait appel, entre mars et avril, à notre palmarès interactif de choix de sa ville idéale.

Les critères de choix de sa ville idéale.

Si on ne devait retenir que deux critères pour choisir sa ville de destination, ce serait le coût de la vie et l'environnement naturel. C'est ce qui ressort de notre palmarès "ville idéale changerdeville.fr". La recherche d'une ville qui préservera le mieux son pouvoir d'achat est révélatrice des difficultés et inquiétudes économiques actuelles. La deuxième position (à quasi égalité) occupée par le critère "environnement naturel" avant le logement ou les transports confirme les aspirations des Français à plus de naturalité : on a envie d'une ville dans laquelle on pourra se ressourcer.

Une ville dans laquelle on trouvera facilement un logement (critère N°3 du palmarès) et un emploi (critère N°4) complètent les attentes des internautes changerdeville alors que l'indice de sécurité arrive en 6ème position. Coût de la vie, environnement, logement, (sécurité)... un palmarès qui rassemble les grandes thématiques des prochaines élections présidentielles !

Et si la ville idéale était une communauté de communes ?

Finalement, beaucoup d'entre nous aspirent à vivre dans un lieu à la fois proche de la nature et des voies d'accès aux aires d’emploi et de logement. Ainsi, selon l'INSEE, depuis plusieurs années, des centaines de milliers de Français se sont installés dans une commune "champêtre" appartenant à une agglomération. "Les familles ne retournent pas à la terre ni à la ferme. Elles s'installent dans les villes des régions rurales", explique ainsi la démographe Brigitte Baccaïni, auteur d'une étude INSEE sur les migrations de population.

Les critères les plus sélectionnés dans le palmarès changerdeville.fr :

  1. Coût de la vie : critère principal choisi par 13,9% des internautes changerdeville.fr
  2. Environnement naturel : 13,7%
  3. Facilité de logement : 11,2%
  4. Dynamisme économique et facilité de déplacement : 10,2%
  5. Indice de sécurité : 8,4%
  6. Densité de l'offre culturelle : 6,7%
  7. Densité de l'offre de loisirs : 6,0%
  8. Proximité des services médicaux : 4,6%
  9. Facilité d'accès :4,3%
  10. Patrimoine historique et capacité d'études après bac : 2,7%
  11. Accueil petite-enfance : 2,3%
  12. Nouvelles technologies : 2,2%
  13. Tradition gastronomique : 1,0%


Les différences entre notre palmarès changerdeville.fr et les aux autres classements :

Il ne s'agit pas d'un sondage réalisé auprès d'un échantillon représentatif de la population française mais du recueil des choix effectués par des personnes en phase active de recherche de leur prochaine ville d'habitation.

Méthodologie : étude basée sur l'analyse des critères de choix d'une ville sélectionnés par 3 000 visiteurs uniques sur le site changerdeville.fr entre février et avril 2011.

jeudi 1 juillet 2010

Nouveau palmares sur les villes.

Une étude mesurant l'attractivité des villes en se basant sur l'analyse des mouvements de population vient de voir le jour. Selon leurs auteurs, ce classement des 100 plus grandes agglomérations repose sur un indicateur objectif et indiscutable : les soldes migratoires. Ils remettent en question les palmarès publiés par la presse arguant qu'il est peu légitime d’agréger de manière linéaire des indicateurs (souvent très hétéroclites) en vue de produire des indicateurs synthétiques de qualité de vie. Ils oublient de parler des palmarès interactifs qui laissent l'utilisateur maître du choix de la pondération de ses critères....

Morceaux choisis :

  • "Malgré leurs limites, les palmarès frappent par la force des images qu’ils produisent."
  • "Mesurant tantôt la compétitivité, tantôt l’attractivité des villes, et souvent les deux en même temps, les palmarès jouent souvent de l’ambiguïté entre les deux notions. Par leur prolifération, ils attestent la création d’un marché des bilans comparatifs des villes, alors même que celles-ci sont entrées dans l’ère du benchmarking."
  • "Le volet résidentiel de l’attractivité est devenu au moins aussi déterminant que son volet économique. Comme le classement Paris-Dauphine le montrera, nombre de villes attractives ne font pas partie des villes les plus dynamiques sur le plan de l’économie « productive ». La propension des habitants (nouveaux et anciens) à s’ancrer dans un territoire urbain dépend de la qualité de vie et de l’offre de services dont ils disposent, mais également de leur degré d’identification à ce territoire."
  • "La ville idéale n’existe sans doute pas. Mais on peut dresser le portrait d’une ville qui cumulerait tous les atouts mis en évidence par notre analyse. Ceux-là expliquent 90% de l’attractivité, toute chose égale par ailleurs. Il s’agit des suivants : d’abord, une part élevée de cadres et professions intellectuelles supérieures (CSP+), de commerces de proximité, de médecins spécialistes et de chambres d’hôtel ; ensuite, une faible part de locataires, de logements construits entre 1949 et 1974, de zones d’éducation prioritaire (ZEP), d’établissements d’enseignement supérieur : enfin, une localisation dans la moitié Sud de la France et un nombre limité d’habitants".


Le Classement :

Toulouse, Montpellier, Nice, Bayonne, Perpignan Ajaccio arrivent en tête des agglomérations les plus attractives. Maubeuge, Dunkerque, Charleville-Mézières souffrent en revanche d'un fort déficit.

Etude « Ville et immobilier » de l’Université de Dauphine et du Crédit Foncier portant sur les 100 agglomérations les plus attractives de France. A télécharger ici :Palmares des villes - Etude Paris-Dauphine

vendredi 14 mai 2010

Mobilité internationale - Les expatriés européens plébiscitent Berne et Copenhague.

« La très bonne qualité des infrastructures et des équipements de santé associés à des risques de santé, une pollution de l’air et un taux de criminalité très faibles font de Copenhague et Bern des villes où il fait bon vivre pour les expatriés » explique Frédéric Franchi porte-parole d’ECA*. Les capitales danoise et suisse sont suivies par Anvers, Bruxelles et Bâle. Paris arrive au 20e rang.

Parmi les autres villes offrant la meilleure qualité de vie aux expatriés européens, figurent Genève (6ème), Luxembourg (7ème) puis les villes allemandes Düsseldorf, Bonn et Francfort qui se partagent la 8ème place.

Bagdad (254ème) reste la ville la moins accueillante pour les expatriés derrière Kaboul (253ème) Karachi (252ème) et Pyongyang (251ème) en Corée du Nord.

Les villes où il fait bon vivre dans le monde

''ECA : cet organisme international spécialisée dans la gestion de l'expatriation réalise publie une étude annuelle sur l'évaluation des principales villes d'accueil des expatriés.''

vendredi 30 avril 2010

Lancement du site changerdeville.fr

Logo.FR.jpg1ère plateforme internet grand public destiné aux personnes en mobilité géographique, Changerdeville.fr couvre leurs attentes tout au long de leur parcours, de la phase de questionnement (dois-je partir et où aller ?) à la phase d’intégration (qui dois-je rencontrer ?). Le site propose une dizaine d'outils dont le 1er palmarès interactif d'aide au choix de sa ville.

  • Des dizaines d'articles proposant des renseignements complets et qualitatifs pour bien préparer son départ et favoriser son intégration dans sa nouvelle ville;
  • Des outils interactifs et innovants pour gagner du temps et du confort;
  • Des partenariats avec les collectivités et l'association AVF (Association des villes de France) permettant la mise en avant d'informations locales;
  • Un espace communautaire permettant le dialogue entre internautes (blogs, forum, messagerie...).

Le 1er palmarès interactif d'aide au choix de sa ville

60% des Franciliens se disent prêts à vivre une mobilité en région mais combien savent où aller ? Pour les aider dans leur choix, ils trouveront sur changerdeville.fr, une application leur permettant de rechercher leur ville ''idéale'', celle qui combinera avec succès les critères de performance les plus proches leurs aspirations : offre culturelle, dynamisme économique, patrimoine historique, accueil petite enfance, soins médicaux...

Caractéristiques :

  • 190 villes étudiées
  • 10 (Ile de France) à 15 (Région) critères de choix proposés : chaque critère repose sur l'association de 3 à 10 indicateurs, tous issus de bases de données objectives (INSEE, et organismes publics)

Collaborations : Les bases de données ont été réalisées avec l'Université en sciences Humaines de Montpellier (identification des critères et recherche des bases de données) et l'Ecole des Mines d'Alès (tris statistiques).

Un outil exclusif de recherche de son lieu de résidence

Difficile de savoir dans quel quartier habiter quand on arrive dans une nouvelle ville. On manque de repères et les conseils des agents immobiliers ne sont pas toujours les plus pertinents. Sur changerdeville.fr, l'internaute peut afficher la cartographie de sa nouvelle ville en fonction des profils des habitants et des logements. Une prouesse technologique qui s'appuie sur l'utilisation des bases de données de l'INSEE.

Caractéristiques :

  • L'ensemble de la France est divisée en 50 000 polygônes correspondant aux quartiers (IRIS) définis par l'INSEE
  • L'internaute peut visualiser sous forme graphique, les quartiers (IRIS) où se situent majoritairement les habitants de moins de 25 ans, les célibataires, les familles avec enfants, les logements HLM, les maisons anciennes...